Dans la série Grandes Ecoles et stratégies digitales, je m’attarde quelques instants sur Facebook. Le géant des réseaux sociaux est pour les Grandes Ecoles, et plus largement l’enseignement supérieur, un espace où il leur est possible de rejoindre toutes leurs communautés : lycéens, étudiants, parents, et alumni. La forte pénétration de ce réseau chez les moins de 25 ans en fait un canal de diffusion essentiel.

Mais les Grandes Ecoles d’Ingénieurs en France l’utilisent-elles ? Pour dresser cet état des lieux de la présence des écoles d’ingénieurs sur Facebook, j’ai retenu la liste des écoles ayant un compte Twitter. Le choix du compte Twitter tend à démontrer qu’il y a une stratégie digitale au sein de l’école, à tout le moins une sensibilité digitale, une volonté d’occuper les espaces. Ces 42% d’écoles présentes sur Twitter forment la frange « éclairée », des early adopters dans leur catégorie.

NB : Les chiffres qui vont suivre sont ceux relevés le 07/11/2012.

1 – Création des pages Facebook

Sur les 83 écoles d’ingénieurs ayant un compte twitter et listées par letudiant.fr, 11 d’entre elles n’ont pas de présence officielle sur Facebook. Si on ne se tient qu’aux pages officielles Facebook, seulement 71 écoles y ont une présence officielle, soit 85,55% de celles qui ont décidé de créer un compte Twitter.

Seules deux écoles ont créé une page Facebook en 2008 : l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard en mai 2008 et l’ESIAE en novembre de la même année. 2009 ne voit que 13 écoles créer une page Facebook. La croissance continue en 2010 avec 19 écoles, mais le pic est réellement atteint en 2011 avec 26 écoles.

2 – Le Poids des communautés

La ventilation des écoles par nombre de fans permet de constater que 60% des écoles ont moins de 1000 fans. La tranche 1000-2000 représente 26% des écoles tandis que la tranche plus de 2000 atteint 16%. Il est bon de noter que la croissance naturelle des pages dans les prochains mois devrait modifier la donne et changer l’équilibre.

 Deux écoles dépassent les 5000 fans : l’INSA Lyon et l’ENAC. Les trois autres écoles comptant le plus de fans sont par ordre décroissant : Arts et Métiers ParisTech, Polytechnique et ESIEA.

A ce stade, une question se pose : est-ce que les écoles dont la présence est la plus ancienne ont le plus de fans ? A première vue, oui. En effet, sur les 15 écoles créées entre 2008 et 2009, seulement 2 d’entre elles ont moins de 1000 fans, tandis que un tiers d’entre elles ont plus de 2000 fans. A l’inverse seulement 8 des écoles créées entre 2011 et 2012 ont plus de 1000 fans. Le graphique ci-dessous permet de voir que l’âge des pages est un facteur qui peut expliquer le poids de la communauté mais pas le seul.

Derrière l’ancienneté, la croissance naturelle, il y a aussi d’autres facteurs à prendre en compte (notoriété, actions, stratégies digitales, etc.). Parmi ces critères, le nombre d’étudiants est important. Une école qui compte plusieurs milliers d’étudiants aura plus de chance d’avoir une grosse communauté. Dès lors, pour comparer les écoles et leur nombre de fans, il peut être intéressant de pondérer le nombre de fan au nombre d’élèves. Seuls 35 écoles ont plus de fans que d’étudiants dans leurs rangs. Cela signifie que, les autres, un peu plus de 50%, n’ont pas réussi à engager leur communauté réelle d’étudiants sur Facebook.

3 – Fréquences de publication

Avoir une page Facebook, avec des fans, c’est bien… mais, en soit, ça n’a pas d’intérêt. Si, dans un prochain article, je m’intéresserai au taux d’engagement et à la croissance de ces pages pour le mois d’octobre, il est toutefois pertinent de voir quelles sont celles les plus actives.

En moyenne, pour notre liste de 71 écoles, celles-ci ont publié pas moins de 17 contenus (photos, statuts, vidéos, etc.) en octobre 2012. Certaines écoles ont été inactives. ESA Angers, ESTP Paris, VetoAgroSup et CPE Lyon n’ont pas publié un seul contenu en octobre.

A l’inverse, des écoles publient sans discontinuer. L’ISEN Brest compte à son actif 69 publications ! Soit plus de deux par jours et tout cela pour une communauté de 217 fans ! Elles sont tout de même 11 écoles à avoir publié plus de 30 contenus en octobre, dont l’INSA Lyon, plus importante communauté de page Facebook de notre liste.

TOP 10 des écoles d’ingénieurs qui publient le plus

ISEN Brest https://www.facebook.com/ISEN.Brest
INP Toulouse https://www.facebook.com/pages/INP-Toulouse-Page-officielle/221776144584185
Ecole des Ponts https://www.facebook.com/pages/%C3%89cole-des-Ponts-ParisTech/367362959990830
Arts et Métiers ParisTech https://www.facebook.com/AMParisTech
Mines ParisTech https://www.facebook.com/MinesParisTech
Centrale Lyon https://www.facebook.com/CentraleLyon
INSA Rouen https://www.facebook.com/insaderouen
INSA de Lyon https://www.facebook.com/INSAdeLyon
ESTACA https://www.facebook.com/EcoleESTACA
Université Technologie Belfort-Montbéliard https://www.facebook.com/MyUTBM
Mines St-Etienne https://www.facebook.com/pages/Ecole-nationale-superieure-des-mines-de-Saint-Etienne/109934609071833

4 – Et les règles Facebook ?

Enfin, pour conclure ce rapide état des lieux des Ecoles d’Ingénieurs sur Facebook, il est bon de rappeler que certaines écoles ne suivent pas les règles de ce média social et qu’elles courent le risque de voir leur espace fermé. En effet, Mines Albi et ESIEE Amiens n’ont pas de pages. Non, elles disposent de profil. Or, selon la réglementation Facebook, les profils ne sont autorisés que pour des personnes physiques et pas des personnes morales. Plus que le risque de fermeture, cette situation pose la question de la maîtrise de Facebook par les services communication de ces écoles ainsi que celle de la stratégie digitale de l’école.

Dans un prochain article : taux de croissance et taux d’engagement des écoles d’ingénieurs…